NATURO-PRATIQUE.FR - Bio-électronique Vincent, Naturopathie et psychologie

       


Ce site, largement dédié à la bio-électronique Vincent, a pour but de promouvoir cette méthode auprès d'un large public,et de vous donner des informations qui vous permettent de choisir une alimentation garante du maintien de votre santé. Nouveau: cellsymbiosis thérapie.





Site de Laurence Gallais - Pour une promotion de la Bio-électronique Vincent.



La Naturopathie

La pratique naturopathique se fonde essentiellement sur la notion de "terrain biologique" ou d'homéostasie.
Explication...


bio électronique Vincent

 

Gros Plan : Des articles scientifiques confirment ce que nous voyons en BEVR

Depuis quelques temps les études scientifiques affluent et prouvent que le processus cancéreux est bien une maladie de la réduction et non de l’oxydation.
il y a déjà quelques années que je le dis car c’est ce que je vois dans les bilans BEV de malades. Mais il est bien difficile d’affirmer de telles choses, de faire passer ce message, lorsque tout le monde dit et pense le contraire, en particulier en BEV.
Une équipe de scientifiques a publié, en février 2018, une étude montrant des taux élevés dans les tumeurs cancéreuses de TXN, participant avec le GSH (glutathion) à l’élimination des radicaux libres oxygénés, produits par l’activité mitochondriale. Qu’est-ce que cela veut dire ? La cellule cancéreuse va hyperréguler ses taux d’antioxydants justement pour éviter un excès de radicaux libres qui lui sont fatals.
En même temps, le Dr Shwartz vient d’apporter un élément supplémentaire à sa compréhension du traitement du cancer : il ajoute dorénavant du dioxyde de chlore, pour relancer la mitochondrie dit-il. En fait, il ne fait que saboter la défense de la cellule cancéreuse, en la bombardant d’oxydants.
En BEVR, on peut voir ces 2 processus à l’oeuvre : tout d’abord au début de la maladie le bilan montre de l’alcalose et de la réduction. Réduction qui montre que l’organisme fabrique un excès d’anti-oxydants. Au bout de quelques semaines de redressement de terrain, on peut voir une forte oxydation, ce qui montre bien la reprise en main des mitochondries et l’abandon de la glycolyse anaérobie.
Suite à ces constatations, il me semble important et évident de rappeler de NE PAS DONNER d’anti-oxydants dans un processus tumoral en cours, vitamine C compris. Malheureusement j’entends encore trop souvent le discours affirmant que le cancer est une maladie de l’oxydation et qu’il faut donc la combattre en consommant une alimentation la plus réductrice possible. Agir de la sorte signe une méconnaissance profonde de la physiologie et de la biologie et va surtout à l’encontre de la santé des malades.





  • Revenir à la liste des Gros Plans

  • Petites expériences  |  Gros Plans  |  Fiches Phyto  |  Informations  |  Contact  |  Conditions générales  |  Liens
    Laurence Gallais - Psychologue, naturopathe, spécialiste en Bio-électronique Vincent